Pour gérer le planning de vos paniers cliquez sur Boutique

Stéphane Milville

MARAÎCHER HISTORIQUE DE MARCHÉ SUR L’EAU

Portrait et interview exclusive, réalisés par
Claire-Emmanuelle Hue.

Son exploitation de 19 hectares (12 ha en maraîchage et 7 ha en céréales) est située à Meaux, entre le canal de l’Ourcq et la Marne.
Maraîcher depuis 4 générations, il poursuit la commercialisation de ses produits sur différents marchés de la région, dont celui de Claye-Souilly d’où part notre bateau. Avec sa femme Delphine, il a repris l’exploitation en 2004 et ils rythment leurs journées entre le marché le matin et les champs l’après-midi.
Cultivant en lutte intégrée, il place la qualité et le goût des légumes au cœur de ses exigences et évite tout traitement chimique dans ses cultures, principalement pour éviter de s’empoisonner lui même. Puisque que c’est possible de travailler sans traitement, pourquoi faire autrement ?
Aimant entreprendre et relever les défis, Stéphane participe à l’aventure de Marché sur l’eau depuis ses débuts en août 2011. On peut compter sur lui pour alimenter nos paniers toute l’année mais on ne peut pas en dire autant de la météo avec qui il travaille au quotidien !

INTERVIEW:

Stéphane, qu’est-ce que tu aimes le plus dans ton métier ?
C’est pas vraiment un métier, je le vis plutôt comme une passion. Ce qui me plaît ce sont les évolutions techniques et variétales et j’aime surtout faire des expérimentations, échanger sur les aspects techniques avec les confrères.

Qu’est-ce que tu aimes le moins ?
Ce métier est fait de plusieurs métiers et prend beaucoup de temps. Je suis chef d’entreprise et dois gérer beaucoup d’aspects différents : les salariés dans les champs et sur les marchés, anticiper et prévoir les cultures, préparer et faire la vente sur les marchés, faire la comptabilité, les tâches administratives, échanger avec les conseillers techniques, etc. Ce qui me plaît le moins c’est surtout les tracas avec la main d’œuvre salariée, parfois, ça donne envie de tout plaquer !

Comment définis-tu l’agriculture que tu pratiques par rapport à celle de tes parents ?
C’est une agriculture plus propre, plus saine et mieux organisée. On n’utilise beaucoup moins de produits phytosanitaires que par le passé. Avant, ils traitaient tout le temps, sans analyse préalable avec des coûts de traitement moins élevés. Aujourd’hui, on analyse plus la terre, on échange les informations sur les variétés, on passe plus de temps dans les bureaux et du coup on est plus rationnel et tout aussi productif ! Une autre différence, aujourd’hui on est occupé toute l’année, même en hiver grâce aux serres. On a les endives et les poireaux, on stocke mieux et plus longtemps et du coup on garde les salariés à temps plein toute l’année, on est moins saisonnier finalement.

Pourquoi as-tu choisi de travailler avec Marché sur l’eau ?
Parce que tu me l’as demandé (rires) ! Et surtout par curiosité, l’idée me plaisait, le bateau c’est innovant et maintenant on parle de vous partout… c’est un beau succès et je suis fier que mes produits plaisent. J’espère que les adhérents seront toujours plus nombreux.

Localisation Meaux, en Seine et Marne (45 km de Paris).
Historique & parcours Maraîcher depuis 18 ans (4e génération).Reprise de l’exploitation familiale en 2004.
Surface de l’exploitation Total : 19 ha.Maraîchage : 12 ha (6000m2 sous abris), céréales : 7 ha.
Cultures Large gamme de légumes.Quelques fruits (fraises, melons, pastèques, framboises).
Système de production Limitation ou absence de traitement chimique suivant les cultures et les aléas.Utilisation des méthodes de lutte biologique.Fertilisation des sols par amendements organiques et engrais de synthèse en cas de besoin.
Moyens humains A l’année : 2 salariés + sa femme.En haute saison : 3 ou 4 saisonniers pour la cueillette.
Commercialisation Vente principalement sur les marchés locaux.
retour